Caoutchouc : en Côte d’Ivoire, chute de 25% du résultat de SAPH au 1er semestre 2022

Caoutchouc : en Côte d’Ivoire, chute de 25% du résultat de SAPH au 1er semestre 2022

Caoutchouc : en Côte d’Ivoire, chute de 25% du résultat de SAPH au 1er semestre 2022

En Côte d’Ivoire, le chiffre d’affaires de la filiale du groupe SIFCA, la Société africaine de plantations d’hévéas (SAPH), a progressé de 11% au 1er semestre 2022 par rapport à la même période en 2021 pour s’établir FCFA 103,845 milliards (€158,3 millions). Une hausse imputable  à l’augmentation  du prix moyen de vente de caoutchouc, en hausse de 17%, et à une parité dollar/FCFA plus favorable. Toutefois,  en volume les ventes de caoutchouc ont baissé de 6% au cours du 1er semestre 2022.

En revanche, le résultat net de la SAPH se dégrade de 25% pour s’établir à FCFA 6,019 milliards, affecté par la hausse des coûts de l’énergie et des intrants. Mais aussi, observe SAPH dans son rapport d’activité,  il a été impacté négativement par une forte incidence du contrôle fiscal et de nouvelles règlementations fiscales comme l’introduction du Droit Unique d’Exportation sur le caoutchouc à 1,5% du chiffre d’affaires et la nouvelle formule du prix d’achat aux planteurs villageois qui affectent ses marges. Le droit de 1,5% a été introduit dans l’annexe fiscale 2022 tandis qu’un nouveau mécanisme de provisoire de prix qui fixe désormais le prix d’achat des fonds de tasses aux producteurs à 63% du prix international au lieu de 61% auparavant (Lire : Le prix d’achat de la sève d’hévéa en Côte d’Ivoire passe à 63% du prix international).

Si les prix se sont légèrement appréciés sur le 1er semestre 2022,  la moyenne des cours mondiaux se situant à $1,7164 le kilo contre 1,6580 yens au premier semestre 2021, la tendance à la baisse du Sicom observée au 2ème trimestre se confirme au 3ème trimestre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *